Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘souffrance’

Read Full Post »

Si le harcèlement est judiciairement condamnable tout comme l’obsession, les preuves afin de se libérer de son agresseur sont difficilement contrôlables.

Mais il est important de faire la différence entre :

– viol psychologique,

consulter l’article sur le sujet : https://raymondehazan.wordpress.com/2011/02/16/viol-de-femmes/ 

– harcèlement,

Consulter l’article sur le sujet : https://raymondehazan.wordpress.com/2011/02/18/harcelement/ 

– psychose.

Une personne qui s’acharne sur une autre en voulant lui détruire sa vie dans le seul objectif de mettre fin à sa souffrance et qui utilise des moyens obsessionnels est une personne relevant de la psychiatrie. Elle choisit sa proie et ne va pas la lâcher, allant jusqu’à s’inventer une autre vie avec elle, affichant sa folie à la vue de tous.

Elle a perdu tout contrôle de la réalité et ses fantasmes psychologiques sont devenus sa réelle pensée.

La vie de sa proie devient un véritable cauchemar !

La justice semble se rapprocher de ces situations où les victimes devront apporter des preuves, difficilement démontrables, puisqu’elles partent de faits réels.

Le psychopathe s’invente des histoires et le quotidien de la personne choisit devient un enfer qui peut durer toute une vie ou jusqu’à l’accident, c’est à dire le passage à l’acte où il réussit à détruire celui qu’il voyait comme la représentation pathologique de sa souffrance et évidemment dans ce cas, il est trop tard pour agir.

Read Full Post »

Nombreux sont ceux qui se souviennent de ce premier jour de maternelle.

Évidement, comme toujours il y a les grandes exceptions : « Les heureux des bancs de l’école ! » … Ce ne fut pas mon cas.

Et certains gardent dans leur cœur, comme un souvenir indélébile… « Le premier pain au chocolat qui nous a séparé de maman »……

Ce jour là, nous avions monté quelques marches pour arriver dans cette grande salle où tout le monde hurlait, pleurait. C’était sans doute des enfants de mon âge mais je me demandais ce que je venais faire ici, tandis que ma mère blottissait sur mon cœur tout son amour dans un petit pain au chocolat. C’est là que j’ai pris conscience que les grands nous prenaient pour des imbéciles et qu’avec les petits de mon âge nous ne percevions pas les choses de la même façon.

Pour moi la souffrance de l’école a commencé ce jour là … Par un petit pain au chocolat !

Clin d’œil à ceux qui s’en souviennent !

Read Full Post »

Elle a deux enfants, il en a trois, ils se sont rencontrés, ils se sont aimés…Et installés.
C’est ce que l’on appelle : «une famille recomposée».
Elle et lui, après un échec de leur dernière union sont bien décidés à être heureux, réussir tous ensemble, s’unir, s’accomplir et s’entendre à merveille !
Pour se faire, on déménage, on achète une nouvelle maison ou on change le mobilier et si possible chacun sa chambre, pas simple !
Mais bientôt les difficultés rattrapent le couple ; ils s’épuisent tout en voulant se respecter, respecter l’autre, l’aimer, ne pas trop dire, ne pas oser dire par peur de subir un nouvel échec. On étouffe, on s’étouffe… Et on fini par crier au secours !
Si j’en parle c’est que souvent la confusion est grande entre problème de couple, difficultés rencontrées et plus simplement….Famille recomposée !
La famille de Madame est arrivée avec ses lois et celle de Monsieur avec son règlement et ce n’est pas parce que deux êtres décident de s’unir que les enfants venus d’une autre union, autre concept vont adhérer aux nouvelles lois. Bien souvent, au contraire, pour justifier l’échec de l’union de leurs parents qui devient «leur échec» ils se mettent en opposition à cette autre mère, à cet autre père dans le seul objectif de pouvoir y déposer leur souffrance.
Alors tout cela pour dire quoi ?
Famille recomposée, oui, mais trop souvent il y a confusion entre «difficultés du couple» et «enfants en difficultés dans le couple».
Si on peut «re-composer une famille» il est difficile de «re-poser des enfants» dans un autre univers.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :