Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘sensuelle’

Un journaliste m’a demandé une interview sur cette affiche. Je pense qu’il n’a pas osé s’impliquer dans mes réponses alors je vous offre cet article classé sans suite.

Au premier abord nous aurions envie de dire :

« Oh ! Une femme au volant, les hommes nous acceptent enfin à part entière ! »

Puis en prenant un peu de recul, hormis cette touche érotique et sensuelle dans le graphisme et la couleur violine, dessinée sans aucun doute par une femme, des hommes s’y sont mêlés pour nous offrir cette silhouette de femme, mise hors protection du pare brise comme s’il voulait nous dire que les femmes étaient tellement sûres d’elles, qu’elles n’auraient plus à être protégées !

A la question :

« Que pensez-vous des femmes très sensuelles, voir sexuelles, sur les voitures dans les salons de l’automobile ? »

Je pense que les femmes bien féminines, face aux grosses carrosseries bien masculines et pesantes de mécanique, redonnent un équilibre entre le côté féminin et le côté masculin qui rétabli une belle harmonie. Comme le yin et le yang, comme le jour et la nuit, l’un ne peut exister sans l’autre !

 » Et vous ne trouvez pas cela osé ces femmes qui s’allongent sur les carrosseries pour faire vendre les voitures ? »

Non, c’est comme voir une femme et un homme dans une grande sensualité. Vous imaginez un gros mâle sur un énorme 4×4, pas très sexy, non ?!

« Le nombres des femmes présentent au salon de l’auto est en augmentation… »

L’homme propose la femme dispose !

Il choisit la mécanique, elle décide des couleurs et des tissus…

Je m’imagine surtout des couples pour aller choisir un nouveau model au salon de l’automobile.

Nous, les célibataires nous avons mieux à faire…alors nous optons plus pour une seconde main….Je plaisante bien sûr !

« Et pour l’affiche ? »

Je reste sur l’idée qu’il s’en dégage que ces hommes aimeraient bien voir les femmes grandes et belles sans besoin que ceux-ci les protègent et qu’elles se taisent dans la maigreur de leur fonction.

Mais ce n’est qu’une affiche ! Elle s’affiche se regarde… Et que restera-t-il d’elle dans vos mémoires ?!

Publicités

Read Full Post »

 Un surdoué pas comme les autres… avec «des petits trous toujours des petits trous»… il  a du s’imposer avec ses oreilles en feuilles de choux. Ses débuts ne font pas fureur mais le rythme et les paroles s’intègrent profondément dans nos cerveaux ! 

Extrêmement sensible, il se cache derrière l’image d’un personnage froid et distant.

Peu a peu il se dissimule au travers d’une fumée blanche, une façon de se donner de l’assurance.

Provocateur, en pleine émission, il brûle un billet de 500 francs. Cela fera scandale, normale, la presse s’en empare ! Et pourtant, ce soir là, certains avaient bien compris ce qu’il avait voulu dire : «L’argent ne fait pas mon bonheur», « Je ne gagne pas du fric sur votre dos», «Je ne fais pas cela pour du fric», etc. etc. Évidemment, ce ne sera pas interprété comme cela, un surdoué ne pouvait pas s’en douter !

Et si Dieu créa la femme, Gainsbourg créa les femmes. Inutile de les nommer. Mais ce qui m’avait interpellé, c’est qu’il me semble qu’il avait été le premier à faire rire aux éclats Catherine Deneuve en pleine télé. Et Gainsbourg fera chanter les femmes dans les mélodies les plus sensuelles.

Cette intelligence particulière voudra lui faire partager le message du père amoureux. La presse s’en emparera encore une fois pour dénoncer une pensée incestueuse. Mais les bons pères de «fille a papa» le sont tous ! L’érotisme du père pour sa fille (tout comme l’érotisme de la mère pour son fils) est un principe bien spécifique que nous développons en psychanalyse : «Erotisation sans connotation sexuelle».

Ainsi, Gainsbourg assume sous le regard des autres sa place de père, sa fille aussi. Et pour lui, ce fut une très belle déclaration d’amour d’un père à sa fille. Force et assurance garantie pour Charlotte, même si les  » I am choking  » étaient de sortie !

Gainsbourg, c’est aussi ce juif de l’Est en recherche d’identité.

Créateur inné, réussite incontestée, Gainsbourg est resté dans cette solitude du surdoué où la blanche fumée et le sang de la vigne l’ont accompagné jusqu’à l’emporter, ce qu’il avait probablement ébauché.

Serge s’est envolé… Gainsbourg nous est resté.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :