Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘psyché’

La psychanalyse a pour objectif de faire prendre conscience au patient de ce qui est enfoui au plus profond de sa psyché.

Mais lorsqu’un choc émotionnel grave se produit dans la petite enfance, l’enfant dans une douleur insurmontable va occulter l’histoire afin d’en extraire la douleur qui l’accompagne.

Ceci est un phénomène courant mais qui entraine la mise en œuvre de symptômes violents, seul moyen pour notre inconscient de communiquer le message de l’histoire occultée. Les symptômes sont aussi violents que le choc subit.

« Pas de printemps pour Marnie » (film réalisé par Alfred Hitchcock), est, pour moi, la force du Maitre, qui, en douceur, dans un déroulement énigmatique, nous montre le cheminement des symptômes jusqu’à la source d’une histoire cruellement vécue.

Hitchcock reconstitue cette scène poignante où l’adulte recroquevillé en petite fille, accrochée aux barreaux de l’escalier de son enfance, comme aux barreaux de la prison de sa mémoire, va revivre l’effroyable histoire de cette nuit sanglante. Marnie réincarne même sa voix de petite fille.

Une vision effacée dont la mémoire a su garder les traces rouges du sang versé, seul indice de l’histoire occultée.

Peu à peu l’adulte retrouve sa vie de femme, quittant définitivement sa prime enfance et son cruel déroulement ; l’histoire est sortie de l’obscurité.

Les symptômes n’ont plus de raison d’être.

« Pas de printemps pour Marnie » est un chef d’œuvre qui nous montre que les symptômes graves sont souvent l’indice d’une histoire occultée.

Trailer (en anglais) du film « Pas de printemps pour Marnie », réalisé par Alfred Hitchcock

Read Full Post »

Lien de l’émission :  http://videos.arte.tv/fr/videos/x_enius-3637656.html#

« …Nous ne pouvons ni quantifier l’intelligence, ni l’émotionnel… Bien que le QI soit utilisé depuis plus de 100ans !… »

Dieu merci nous ne sommes pas des robots. Enfin… pas encore !

Mais je maintiendrai ma pensée et la continuité de mes recherches vers la distinction de deux intelligences  HPI et  HPE.

Il est logique que dans les petites classes les enfants HPI et les enfants HPE soient confondus puisqu’ils sont tous «des enfants précoces». La divergence s’installe plus tard.

Preuve en est que les uns se dirigent vers les hautes écoles et les autres vers des carrières artistiques. Cela est pour moi une évidence que beaucoup semblent ne pas partager.

Mais certains sujets sont, en effet,  à la fois HPI et HPE.

Ceux-ci, comme s’en explique Franca, devront trouver un équilibre entre ces deux aspects.

Voyons quelle en est la différence :

Les HPI se nourrissent de connaissances intellectuelles cartésiennes tandis que les HPE devront étancher leur soif de créativités émotionnelles.

Pour mieux comprendre nous pouvons nous appuyer sur les travaux de recherches des scientifiques qui nous parlent bien de cerveau droit et de cerveau gauche. Pourquoi ne pas y juxtaposer la théorie de Jung : ANIMA/ANIMUS également dans notre psyché, dirigée par la partie droite et la partie gauche.

Je parlerai donc de la théorie de Jung dans mon prochain article.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :