Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘mensonge’

Le harcèlement est différent de la psychose (je parlerai de la psychose dans mon prochain article) tant dans sa forme que dans l’intensité de sa pathologie. Une personne choisit l’autre qui devient son adversaire. Elle provoque les situations conflictuelles, la dualité ou la rivalité et cela dans un acharnement et une répétition incessante, dans le seul objectif de se faire croire qu’elle peut « faire payer » à cet autre ce qu’elle croit qu’on lui a fait subir dans son enfance ou adolescence.

En général, les paroles sont : Tu vois, tu le dis toi-même ! Tu vois tu le reconnais !…Dans le but de le déstabiliser et de lui faire perdre ses repères, le tout basé sur des mensonges purement inventifs qui finissent souvent par rendre fou celui désigné comme adversaire.

La différence avec une personne qui subit un harcèlement et celle qui est sous l’emprise des fantasmes d’un psychopathe, c’est que celui qui est sous harcèlement peut devenir « fou », tandis que celui qui est pris dans les filets d’un psychopathe se rend bien compte, au bout d’un moment, qu’il est face à une folie.

L’un comme l’autre ne sont pas à l’abri d’un accident bien que dans des contextes différents. Si le harcelé peut passer à un acte suicidaire ou de défenestration parce que poussé à bout, la personne victime peut subir la violence et la rage du psychopathe.

Publicités

Read Full Post »

On en parle beaucoup en ce moment, non pas que ce soit un nouveau phénomène, simplement on ose en parler.
Mais il est extrêmement difficile de les repérer au premier coup d’œil.

 On les appelle pervers ou pervers narcissiques.

La perversion est évidemment une névrose, père dictateur ou mère castratrice.

Quoi qu’il en soit, leur comportement est extrêmement destructeur pour la personne que le pervers aura choisie.

Et il ne choisit pas n’importe qui !

Sa proie idéale est une personne psycho sensible, en demande affective, accompagnée d’un immense besoin intérieur à être rassurée.

Si vous êtes comme cela, sachez que le prédateur guette sa proie, attention danger !

Ils sont très gentils, prévenants, et c’est curieux, ils comprennent tout ce que vous dites !

Ils vous flattent, vous complimentent, adhèrent à tous vos souhaits…

Vous êtes dans leur filet ! Comme un poisson pris au piège, ils referment leur piège en vous déstabilisant, passant d’un compliment à une réflexion désobligeante, de la gentillesse à la dureté.

Peu à peu, vous ne savez plus ou vous en êtes, vous êtes entrée dans un circuit infernal entre mensonge et perversion, gentillesse et agression !

Courage ! Fuyez !

Commencez par ne plus rien lui confier, adhérez à votre tour à tout ce qu’il dit et n’hésitez pas à mentir vous aussi pour lui échapper.

Ne restez plus seule avec lui afin qu’il n’ait plus d’emprise sur vous.

Voyez le avec d’autres personnes puisque le point faible du pervers, c’est précisément d’être découvert.

Et comprenez que vous ne pourrez ni l’aider ni le guérir, puisque le pervers et le pervers narcissique frappent rarement à la porte des psys !

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :