Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘harmonie’

J’irais droit à la racine : nous ne devenons pas coupable mais nous le sommes de part la place que l’on nous a donné dès notre naissance et parfois même avant même notre conception !
De là, nous portons ce « virus culpabilité » qui peut se déclencher au cours de certains événements, ou bien rester en sommeil, ou encore être combattu.
Qui est contaminé ?
– Ceux qui dans leur enfance ont été des enfants créés pour qu’une femme puisse s’accomplir en tant que mère, sans plus,
– ceux qui ont étés créés pour garder un homme,
– ceux qui n’ont pas été désiré etc.
Tout cela sans intention de nuire, bien sûr.
Nous sommes coupables d’être là ou de ne pas être comme « ils » voudraient que nous soyons, ou nous n’avons pas procuré le désir tant espéré, et des tas d’autres situations ou « nous n’avons pas été… »
Se sentir coupable est une condamnation que l’on s’inflige à soi même, même si la situation le justifie.
Et puis, du : «Je me sens coupable, c’est ma faute, ma très grande faute», on s’enfonce dans une peine et un chagrin . On s’éloigne alors peu a peu de tout moyen de défense et on entre dans l’abnégation de soi au point de ne voir que ce voile qui rend flou une réalité devenue impossible. La culpabilité nous fait alors basculer dans la victimisation.
Lorsque Steve Jobs raconte qu’il est un enfant placé, car sa mère voulait, pour son fils, une famille qui lui permettrait de faire de grandes études, il exprime bien que cela n’était pas son souhait.
Et pourtant Steve Jobs aurait pu basculer dans la peine et le chagrin de par sa situation de naissance.
Alors ne nous a-t-il pas donné une belle leçon de vie lorsqu’il décide de ne pas faire ce qui était prévu mais de faire et d’assumer ses choix ?! Se propulsant en dehors de toute situation de victimisation qui aurait pu le rattraper ! Il fera de sa condition, très probablement douloureuse, un combat d’harmonie et de réflexion et il nous en livre le secret, lors de son discours de Stanford en 2005, après un parcours de vie assumé brillamment tant dans ses choix, ses amours et ses idéaux.
Citations de Steve Jobs :
«L’innovation, c’est une situation qu’on choisit parce qu’on a une passion brûlante pour quelque chose.»
«Ne soyez pas prisonnier des dogmes qui obligent à vivre en obéissant à la pensée d’autrui.»
«Ne laissez pas le brouhaha extérieur étouffer votre voix intérieure.»
«Soyez insatiables. Soyez fous.»
 «Voulez-vous passer le reste de votre vie à vendre de l’eau sucrée, ou voulez-vous changer le monde ?»
«Ayez le courage de suivre votre cœur et votre intuition. L’un et l’autre savent ce que vous voulez réellement devenir. Le reste est secondaire.»
«Votre temps est limité, ne le gâchez pas en menant une existence qui n’est pas la vôtre.»
                     Steve Jobs  – Discours à Stanford en 2005
L’homme est riche de ce qu’il comprend, de ce qu’il partage et de ce qu’il laisse derrière lui. L’arbre de sa connaissance nous a quitté… il nous reste son fruit !

Read Full Post »

Un journaliste m’a demandé une interview sur cette affiche. Je pense qu’il n’a pas osé s’impliquer dans mes réponses alors je vous offre cet article classé sans suite.

Au premier abord nous aurions envie de dire :

« Oh ! Une femme au volant, les hommes nous acceptent enfin à part entière ! »

Puis en prenant un peu de recul, hormis cette touche érotique et sensuelle dans le graphisme et la couleur violine, dessinée sans aucun doute par une femme, des hommes s’y sont mêlés pour nous offrir cette silhouette de femme, mise hors protection du pare brise comme s’il voulait nous dire que les femmes étaient tellement sûres d’elles, qu’elles n’auraient plus à être protégées !

A la question :

« Que pensez-vous des femmes très sensuelles, voir sexuelles, sur les voitures dans les salons de l’automobile ? »

Je pense que les femmes bien féminines, face aux grosses carrosseries bien masculines et pesantes de mécanique, redonnent un équilibre entre le côté féminin et le côté masculin qui rétabli une belle harmonie. Comme le yin et le yang, comme le jour et la nuit, l’un ne peut exister sans l’autre !

 » Et vous ne trouvez pas cela osé ces femmes qui s’allongent sur les carrosseries pour faire vendre les voitures ? »

Non, c’est comme voir une femme et un homme dans une grande sensualité. Vous imaginez un gros mâle sur un énorme 4×4, pas très sexy, non ?!

« Le nombres des femmes présentent au salon de l’auto est en augmentation… »

L’homme propose la femme dispose !

Il choisit la mécanique, elle décide des couleurs et des tissus…

Je m’imagine surtout des couples pour aller choisir un nouveau model au salon de l’automobile.

Nous, les célibataires nous avons mieux à faire…alors nous optons plus pour une seconde main….Je plaisante bien sûr !

« Et pour l’affiche ? »

Je reste sur l’idée qu’il s’en dégage que ces hommes aimeraient bien voir les femmes grandes et belles sans besoin que ceux-ci les protègent et qu’elles se taisent dans la maigreur de leur fonction.

Mais ce n’est qu’une affiche ! Elle s’affiche se regarde… Et que restera-t-il d’elle dans vos mémoires ?!

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :