Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘dualité’

Le harcèlement est différent de la psychose (je parlerai de la psychose dans mon prochain article) tant dans sa forme que dans l’intensité de sa pathologie. Une personne choisit l’autre qui devient son adversaire. Elle provoque les situations conflictuelles, la dualité ou la rivalité et cela dans un acharnement et une répétition incessante, dans le seul objectif de se faire croire qu’elle peut « faire payer » à cet autre ce qu’elle croit qu’on lui a fait subir dans son enfance ou adolescence.

En général, les paroles sont : Tu vois, tu le dis toi-même ! Tu vois tu le reconnais !…Dans le but de le déstabiliser et de lui faire perdre ses repères, le tout basé sur des mensonges purement inventifs qui finissent souvent par rendre fou celui désigné comme adversaire.

La différence avec une personne qui subit un harcèlement et celle qui est sous l’emprise des fantasmes d’un psychopathe, c’est que celui qui est sous harcèlement peut devenir « fou », tandis que celui qui est pris dans les filets d’un psychopathe se rend bien compte, au bout d’un moment, qu’il est face à une folie.

L’un comme l’autre ne sont pas à l’abri d’un accident bien que dans des contextes différents. Si le harcelé peut passer à un acte suicidaire ou de défenestration parce que poussé à bout, la personne victime peut subir la violence et la rage du psychopathe.

Publicités

Read Full Post »

C’est ce que nous avons appelé « l’époque Dolto »:

« On ne réprimande plus un enfant… On lui explique ».

Mais cela va créer un mauvais mélange puisqu’à la même époque la femme proclame ses droits. Résultat le divorce s’installe et l’enfant roi… aussi!

Les mères divorcées voient grandir leur progéniture ….l’enfant roi a tous les droits, les femmes aussi, quand aux mères elles ont perdu tout pouvoir !

la mère joue le rôle du père et à l’heure du fameux complexe d’ ‘Oedipe :

« Je tue mon père pour couvrir ma mère  »

Ce qui signifie :

Je démuni mon père de son pouvoir pour retourner dans le monde de la mère (dixit Lacan) et bien c’est  » le grand bord’elle »

L ‘enfant tue, situation oblige, celle qui a pris la place du père et tente désespérément de retourner vers sa mère.

La confusion s’installe, l’enfant roi n’a plus de repère , il entre en dualité avec sa mère pour se libérer du père.

Ainsi, ces mères désespérées qui disent avoir tout donné se retrouvent en sanglot dans nos bureaux, mais… où sont les pères ?

La seule solution c’est de quitter son tablier, quitter la place du père qui sécurise l’enfant (matériel) et prenez du recul sur votre rôle de mère (maternel).

Reprenez hauts talons et bas nylon !

La coupure joue en votre faveur, le temps fera le reste, votre fils apprendra à grandir et vous à reprendre votre vie de femme… Hélas, souvent dans les larmes.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :