Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘confiance’

Maintenant nous pouvons considérer qu’il existe trois groupes de surdoués :
– Les jeunes que « le social » commence à accepter, ils ont entre 3 et 15 ans,
– Les grands ceux qui n’ont pas été  identifiés assez tôt mais en cours de re-cheminement,
– Et… les seniors.
Comme bien entendu, je parle de ceux qui sont en difficultés… pas des autres… bien sûr.
Mais quelque soit le groupe, l’âge, le parcours, le milieu etc… Tendre la main à un surdoué est presque le parcours du combattant.
Timide, honteux, caché… Nous avons du mal à nous apprivoiser !
Alors pourquoi autant de méfiance ?
Le surdoué à appris à vivre caché, masqué, voilé. L’apprivoiser n’est pas une mince affaire. En société nous sortons les masques.
Entre nouveaux amis nous restons timidement voilés. Avec nos anciens copains il y a bien longtemps que nous sommes cachés, trop peur de perdre ce que nous avons convoités : leur amitié.
Alors pourquoi et comment un surdoué se dévoile-t-il ?
Au delà de la problématique de confiance qui est d’un autre compartiment, le surdoué pour se dévoiler à grand besoin de retirer le voile opaque qu’il a déposé sur les Autres, les autres…
(Lacan parlaient des Autres: nos parents et des autres: les autres…)
Lorsque peu à peu il ose faire glisser ce voile opaque qui laisserait apparaître une réalité effrayante, le surdoué a besoin de temps pour s’apprivoiser face à des personnes, des situations qui lui furent extrêmement douloureuses et qu’il avait volontairement mais inconsciemment voilées pour ne laisser transparaître qu’une réalité modifiée pour qu’elle en devienne acceptable.
Se donner le droit de s’imposer en tant que surdoué, c’est accepter de dévoiler notre regard sur les autres et s’apprivoiser d’une réalité qui nous fait si peur.
Une vérité voilée nous empêche de nous découvrir …

Publicités

Read Full Post »

Pourquoi les rencontres entre surdoués sont-elles favorables ?
Lorsque je parle de surdoués je parle de HPI et HPE.
Freud parlait de la tribu comme « la grande famille » .
Lacan reprendra en parlant de « l’attribut » ce qui nous est attribué.
Le surdoué par définition est extrêmement attaché à sa famille. Si celle-ci le rejette il se retrouve en grande difficulté affective.
C’est alors que les surdoués entre eux vont former une sorte de tribu selon la définition de Freud qui va devenir pour eux une grande famille où les personnes rencontrées leur sont familières.
De plus, entre surdoués, les rencontres sont démunies : de jugement, de culpabilité, d’irrecevabilité, de moqueries, d’hypocrisie, de contraintes. Les surdoués peuvent être eux-mêmes, puisqu’ils sont entre semblables,  ils se sentent en grande confiance.
Cela leur permet d’être dans l’échange mais au-delà de tout, ils se ressourcent et retrouvent confiance en eux. De ce fait, ils peuvent apprendre à mieux se protéger de personnes malveillantes ou de personnes qui ne les comprennent pas, tout
simplement . La tribu, selon Freud devient la grande famille elle est  aussi un repère ou tout ce qui nous fut « attribué », selon Lacan, peut être échangé en toute simplicité sans aucun complexe ni mal-être !

Read Full Post »

Bon et bien je pense qu’il est temps d’éclaircir toutes les bêtises qui se disent sur la confiance en soi.

 L’enfer c’est les autres, avait dit Sartre.

S ‘il y a un mécanisme qui fonctionne en passant par l’autre c’est bien la confiance en soi !

Arrêtons de dire à ceux que l’on aime : «Aies confiance en toi !»

Comment avoir confiance en soi lorsque l’on est entouré de personnes qui ne comprennent pas ce que l’on dit et qui nous font passer pour des imbéciles… même avec amour !

Au bout d’un moment vous perdez confiance en l’autre, qui ne vous comprend pas et peu à peu vous perdez confiance aux autres qui ne vous entendent pas et puis…vous finissez par perdre confiance en vous.

Ce qui signifie :

si les autres me montrent qu’ils n’ont pas confiance en moi, comment pourrais-je trouver, ou même voir, cette confiance ?

Et puis d’un autre côté, comment aurais-je confiance en moi si je suis entouré de personnes en qui je n’ai pas confiance et qui n’ont pas confiance en moi ?!

Pas simple ? Ou simplement confus ?

Et le surdoué est complètement impliqué dans ce fonctionnement.

Certes, pas tous…

Alors, c’est quoi la solution ?

C’est être sûr de soi, de ses convictions, cesser d’être en position mentale de victime et de ce fait ne plus se culpabiliser. Imposez vous, même si vous vous trompez, dérangez les autres plutôt que d’être dérangé !

Ainsi, en vous imposant, sûr de vos propos, posés et réfléchis, vous attirerez des personnes confiantes qui peu à peu vous redonneront confiance en vous et vous réussirez à vous affirmer !

Je suis sûr de moi, vous avez confiance en moi et moi.. j’ai confiance en vous !

Le processus contraire est un leurre…

Read Full Post »

L’amour est simple comme un regard, un sourire, un rendez-vous…

Pour tout le monde… sauf pour le surdoué !

Le regard de l’autre dérange le surdoué qui instantanément se pose mille questions (je ne parle pas de tous les surdoués).

Un regard se pose sur lui et il ressent le doute de l’intention, de la culpabilité, ses refoulements. Il a peur d’être utilisé, manipulé, choisi… et évidement cela se lit dans ses yeux.

Le surdoué habite sa peur, la renvoie sur l’autre et il finit par avoir peur de celui qui ne fait que lui renvoyer sa propre peur. C’est pourquoi il doit être en confiance absolu avant d’envisager un engagement amoureux.

Sa peur de l’abandon le fait souvent passer à côte de l’amour, préférant abandonner que d’être abandonné.

Et les apparences sont trompeuses car si le surdoué apparaît comme confiant en lui, à l’intérieur c’est une autre version. Il préfère tenter de faire abstraction de ses ressentis pour se lancer dans un amour passion, qui l’empêcherait de réfléchir. Tout s’entremêle, s’emmêle et se mêle et il fini par se sentir seul… à deux.

Et comme il est un enfant dans son cœur, parfois, il est plus amoureux de l’histoire que de la femme ou de l’homme.

Alors, quelle serait la solution ? Écouter son cœur, faire confiance et observer avant de s’engager puisque :

mieux vaut souffrir avant, face à une réalité, que de souffrir après, face à une lucidité !

Read Full Post »

Lorsque Freud écrit Totem et Tabou il explique bien comment l’inceste fut aboli : chaque tribu avait un Totem qui la représentait et toute tribu « du même Totem » ne pouvait plus avoir de contact sexuel entre elles. Cela devenait Tabou. Le Totem sera remplacé par le nom de famille. Autrement dit, aujourd’hui, exercer un acte ou touché sexuel à l’intérieur d’une famille ou tout membre s’y rattachant est interdit et condamnable.

Nous connaissons l’inceste du père sur sa fille mais il y a aussi, les frères et sœurs, les meilleurs amis de la famille, le papy sur les petits enfants, les garçons comme les filles ne sont pas épargnés.Un père incestueux qui touche sa fille dira vouloir lui enseigner « l’acte amoureux ». C’est pour cela que les petites filles ne voient pas le mal ( ni le mâle ) arriver. Ce sont « des malades mentaux ». Ils doivent être arrêtés par la justice et être dirigés vers des soins appropriés. Mais les mères de ses enfants sont-elles innocentes? Si l’enfant vie difficilement la condamnation du père, il supporte rarement la condamnation de sa mère car, effectivement, dans ce cas il n’a plus de famille.

La chanteuse Barbara déclame avec une grande émotion sa chanson :

– Et soudain surgit un aigle noir…..

Son psy avoue, après la mort de Barbara, que l’aigle noir n’était autre que son père.

Le drame de l’inceste est vécu bien des années plus tard, lorsqu’il ou elle, face à sa vie, découvre combien leur vie amoureuse est violemment amputée.

Le sujet, bien que concentré ici, serait incomplet si nous ni ajoutions pas la transgression (dépassé les limites de l’interdit) des hommes en robes : avocats, médecins, professeurs etc.. Un médecin ou avocat qui se permet une relation avec une de ses patientes est dans un acte de transgression. plus précisément : abus de faiblesse, puisque dans son bureau il a le pouvoir de sa connaissance, il ne peut abuser d’aucun autre pouvoir.

Alors restons vigilant et attentif. Pour autant, nous ne devons pas devenir parano, avoir peur et se méfier de tout et de tout le monde.

Il est essentiel d’apprendre à son enfant que son corps lui appartient !

Et je voudrais dire aux mères qui prétendent ne rien avoir vu ou ressenti lorsque le père rendait visite à leur fille : souvent l’enfant tente de parler, d’en parler, c’est ici que le drame commence, les enfants ne sont pas entendus.

Éviter ces situations c’est être à l’écoute de son enfant

Mais il serait injuste de finir ce sujet sans parler des abus.

Abus de quelques enfants sordides, mais aussi de mères sans foi ni loi qui n’hésitent pas à accuser le père d’inceste sur son enfant juste pour en extirper la garde et les biens.

Le drame de l’inceste est extrêmement difficile à élucider, mais il y a des signes que les professionnels et spécialistes savent détecter, afin que les faits soient ou non confirmés .

Aussi, observez vos garçons et vos filles afin de les préserver en maintenant dialogue, confiance et complicité.

Un enfant n’est pas une fleur sauvage qui pousse et grandit seul dans un jardin à l’écart du monde…..

A consulter : Interview pour le magazine psychologie :

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :