Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘amour’

Ils en parleront mieux que nous….

Je voudrais juste me souvenir du couple Taylor-Burton que j’ai du citer en exemple des dizaines de fois. Ce couple unit dans la vie comme au cinéma.

Pouvons-nous avoir meilleurs comédiens que ces deux compères symboliquement imbriqués dans une vie où l’un ne pouvait exister sans l’autre ?! Parfaite représentation d’un état de totale dépendance de l’un et l’autre.

Couple de l’amour, deux personnalités fortes et puissantes qui ne cesseront de s’aimer de cet amour destructeur qui unit les grands de ce monde où parfois l’espace est trop petit à deux.

Alors, ou l’on s’imbrique en un seul et même personnage pour engendrer une totale fusion ou bien l’espace symbiotique est trop étriqué pour deux monstres sacrés et cela devient un enfer. Bouffer l’autre d’amour ! S’engouffrer en lui pour en jouir ! Mais le détruire plutôt que de le voir avec une autre ou un autre près de lui ou à côté d’elle. Les mêmes rituels que Roméo et Juliette qui eux se laissaient glisser en douceur vers l’amour, près à s’enliser et ne plus rien maîtriser, au contraire de Taylor et Burton qui jusqu’au bout voulaient tellement se prouver qu’ils pouvaient se détacher pour ne plus s’aimer, comme pour s’accorder une dernière preuve de cet amour dont les liens les tenaient unis comme deux monstres sacrés trop imposants pour se contenter comme les autres… de s’aimer.

Finalement, une lueur d’espoir qui me laisse à croire que si un autre monde existe, Taylor a rejoint Burton.

Publicités

Read Full Post »

Évidement il y a d’abord les femmes du monde ! Nous pensons à elles puisqu’elles n’ont même pas accès « aux droits de l’homme ».

Alors je parlerais de la femme ici, en France.

Qu’est-ce qui a évolué ?

Rachida dit : « Fellation » On en fait toute une chanson ! Bravo Rachida, avant les femmes le faisaient, les hommes en parlaient, maintenant les femmes en parlent, les hommes…

Aussi, puisque c’est la journée de la femme, une femme vous parle des hommes, de ce machisme, phallocratisme en réactivité. Les femmes font toujours le ménage (oui sauf quelques unes bien sûr), les courses, elles préparent les enfants pour l’école, elles font carrière, non, c’est même plus carrière, c’est alimentaire ! Elles rentrent épuisées. Et les hommes aimeraient bien que leur femme soit là le soir, aimante, bandante ! Oui, elles n’y avaient pas pensé !

Alors, elles font comment ? Elles retournent au foyer ? Tandis que les autres font carrière en solo, inapprochables. Normal, les hommes sont des chasseurs, des conquérants qui ne reconnaissent plus leur terrain de chasse ! Mais c’est bizarre, car nous les femmes, à contrario, on aimait bien les hommes de carrière. Elles vous font peur ou vous les trouvez chiantes ?! Vous n’étiez pas chiants vous lorsqu’elles vous attendaient avec amour, après avoir rangé la maison, fait le ménage, coucher les enfants, préparer la table ?! Vous rentriez brandissant vos trophées de la journée, puis le dîner terminé vous murmuriez : « Chérie, je suis épuisé je vais me coucher ».

Bon, après la rétrospective des hommes mariés, parlons des hommes New génération !

I mail, I pad, I phone , I Book… C ‘est I Diot ! Mais en réalité, c’est qu’ils n’osent plus approcher les femmes I phone.

Les jeunes se marient et divorcent de plus en plus tôt.

Alors, pourquoi ce mal-être de la femme comme de l’homme ?

Je parlerais des droits et des interdits. Aujourd’hui on a le droit de tout faire et en même temps tout est dans l’interdit : « L’interdit barre le désir », dixit Lacan. Et bien nos désirs sont bien barrés !

Malgré la crise, la robotisation de l’homme comme de la femme est bien entamée.

Alors messieurs si vous lâchiez le I pour le L ?!

Le printemps arrive avec ses champs de blé et coquelicots, car enfin, comprenez que si une femme recherche un homme I phone, I pad et Irréprochable, c’est pour faire plaisir à papa maman (oui je sais tout le monde ne va pas être d’accord et c’est tant mieux) une femme préfère se rouler dans les foins, faire un pique-nique à deux ou passer un week-end dans une petite auberge en bordure d’un lac etc.

On vous avait promis la lune ? Mais revenez les pieds sur terre ! Le bonheur est à porté de main puisque le printemps revient !

Et pour la journée de la femme, ce serait bien que les hommes déposent leur I phone pour nous parler et nous faire une cour printanière.

Arrêtez de croire que l’on veuille vous dominer. Regardez, je vous fais la courte échelle ! Et comme chantait Juliette Greco : « Déshabillez moi… »

Journée de la femme : un message de femme pour les femmes et que les hommes reprennent une place d’homme pour qu’enfin la femme retrouve une paix fortement ébranlée.

Read Full Post »

Bon et bien je pense qu’il est temps d’éclaircir toutes les bêtises qui se disent sur la confiance en soi.

 L’enfer c’est les autres, avait dit Sartre.

S ‘il y a un mécanisme qui fonctionne en passant par l’autre c’est bien la confiance en soi !

Arrêtons de dire à ceux que l’on aime : «Aies confiance en toi !»

Comment avoir confiance en soi lorsque l’on est entouré de personnes qui ne comprennent pas ce que l’on dit et qui nous font passer pour des imbéciles… même avec amour !

Au bout d’un moment vous perdez confiance en l’autre, qui ne vous comprend pas et peu à peu vous perdez confiance aux autres qui ne vous entendent pas et puis…vous finissez par perdre confiance en vous.

Ce qui signifie :

si les autres me montrent qu’ils n’ont pas confiance en moi, comment pourrais-je trouver, ou même voir, cette confiance ?

Et puis d’un autre côté, comment aurais-je confiance en moi si je suis entouré de personnes en qui je n’ai pas confiance et qui n’ont pas confiance en moi ?!

Pas simple ? Ou simplement confus ?

Et le surdoué est complètement impliqué dans ce fonctionnement.

Certes, pas tous…

Alors, c’est quoi la solution ?

C’est être sûr de soi, de ses convictions, cesser d’être en position mentale de victime et de ce fait ne plus se culpabiliser. Imposez vous, même si vous vous trompez, dérangez les autres plutôt que d’être dérangé !

Ainsi, en vous imposant, sûr de vos propos, posés et réfléchis, vous attirerez des personnes confiantes qui peu à peu vous redonneront confiance en vous et vous réussirez à vous affirmer !

Je suis sûr de moi, vous avez confiance en moi et moi.. j’ai confiance en vous !

Le processus contraire est un leurre…

Read Full Post »

L’amour est simple comme un regard, un sourire, un rendez-vous…

Pour tout le monde… sauf pour le surdoué !

Le regard de l’autre dérange le surdoué qui instantanément se pose mille questions (je ne parle pas de tous les surdoués).

Un regard se pose sur lui et il ressent le doute de l’intention, de la culpabilité, ses refoulements. Il a peur d’être utilisé, manipulé, choisi… et évidement cela se lit dans ses yeux.

Le surdoué habite sa peur, la renvoie sur l’autre et il finit par avoir peur de celui qui ne fait que lui renvoyer sa propre peur. C’est pourquoi il doit être en confiance absolu avant d’envisager un engagement amoureux.

Sa peur de l’abandon le fait souvent passer à côte de l’amour, préférant abandonner que d’être abandonné.

Et les apparences sont trompeuses car si le surdoué apparaît comme confiant en lui, à l’intérieur c’est une autre version. Il préfère tenter de faire abstraction de ses ressentis pour se lancer dans un amour passion, qui l’empêcherait de réfléchir. Tout s’entremêle, s’emmêle et se mêle et il fini par se sentir seul… à deux.

Et comme il est un enfant dans son cœur, parfois, il est plus amoureux de l’histoire que de la femme ou de l’homme.

Alors, quelle serait la solution ? Écouter son cœur, faire confiance et observer avant de s’engager puisque :

mieux vaut souffrir avant, face à une réalité, que de souffrir après, face à une lucidité !

Read Full Post »

Del vous informe :

Retrouvez la vidéo en replay (liens ci-dessous) de l’émission « Que je t’aime » sur le site de Direct Star, avec la participation de Raymonde Hazan :

Star Story Que je t’aime
Que je t’aime (part 1 et 2) :

Read Full Post »

Un jour au restaurant tandis que j’étais collée à mon animal, une jeune fille en compagnie de son amie m’a dit : « Il est plus facile de s’attacher à un animal qu’à un homme ». Cette petite phrase que j’ai gardée en mémoire et même en interrogation m’avait empêché de répondre : « On ne vend pas encore d’homme dans des hommaleries ! »

Après maintes réflexions, je ne pense pas que ce soit facile de s’attacher à un animal : Lacan décrivait bien l’amour pour un animal de compagnie comme un manque affectif que nous transférons.

Aussi, je crois que mieux vaut transférer ses manques affectifs sur son animal plutôt que sur un homme ou une femme.

L’animal nous aimera pour cela et nous le rendra avec un amour affectueux tandis qu’un homme, ou une femme, finissent toujours par quitter celui ou celle qui lui a fait supporter tout manque tel qu’il soit.

ActuAnimaux

Read Full Post »

Ce n’est, ni nos manques affectifs, ni la possession, ni mettre l’autre sous l’emprise ou le pouvoir, ni mettre l’autre sous influence, ni assouvir nos peurs et nos soifs, ni une quête de pouvoir , ni un profit financier, ni un calcul pour détruire et exister, ni une haine, ni écraser l’autre pour se sentir grand, ni tout conflit intérieur qui fait ressentir le besoin d’être aimé pour être en paix…

Et bien vous voyez c’est simple l’amour quand tout y est !

L’amour c’est simple comme un bonjour, un coquelicot au printemps, un sourire au matin, une bougie dans un coin, un regard sincère, une amie à qui parler, un ami pour se confier, un fiancé, un mari…

Et bien vous voyez c’est simple l’amour quand tout y est !

Read Full Post »

« Newer Posts - Older Posts »

%d blogueurs aiment cette page :