Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘aime’

Mais vous… le savez-vous ?
Lorsque dans une famille un enfant naît et que l’on informe les parents que celui-ci présente les signes d’une anomalie, c’est un choc pour les parents et je peux le comprendre puisque dorénavant ils devront s’inquiéter de son avenir et des soins à lui apporter.
Mais diable ! Etre surdoué n’est pas une anomalie !
Freud parlait de la famille comme notre premier groupe social.
Autant mieux comprendre qu’un enfant surdoué non accepté, aimé, respecté dans sa famille ne le sera pas plus par notre société.

C’est bien ici que tout commence pour un surdoué.
Aussi pour les personnes qui pensent que parfois mes propos sont démesurés, j’aimerais apporter cette énorme variante entre un surdoué aimé, respecté dans sa famille et celui qui est sans cesse rejeté, mis à l’écart, montré du doigt comme une bête sauvage et qui n’aura de cesse, hélas, à vouloir prouver que s’il est différent il n’en est pas moins aimant et que lui, vous accepte et vous respecte dans votre différence, ce qui n’est pas une réciprocité et que, de ce fait,  sa vie est un véritable combat incessant à vouloir conquérir et chérir une famille qui s’obstine à lui dire ou lui faire comprendre qu’il dérange.
La honte et la pudeur du surdoué  ne lui permet pas de dire à quel point la famille est son premier combat. Je pense même que certains surdoués ne sont pas conscients  qu’ ils ne peuvent couper ces liens  affectifs tant ils sont attachés aux valeurs familiales. Même si les surdoués ado « quittent » leur famille, le surdoué, revient tôt ou tard vers ces liens dont il ne sait se passer.
Mais pire encore, un surdoué rejeté peut aller jusqu’à se laisser glisser vers la maltraitance ce qui le fidélise à sa douleur primaire…
Un enfant surdoué accepté et respecté dans une famille et un enfant surdoué rejeté est un élément capital qui entraîne toute la différence entre deux surdoués. Les uns réussissent à prendre une place dans notre société les autres sont dans une sorte d’errance sociale.
Vient ensuite, évidement les points qui leur sont similaire.

 » Mon père m’a protégé tout au long de mon parcours atypique soutenant mes projets jugés extravagants sous le regard des autres. Ce n’est qu’à la mort de mon père que j’ai compris combien cette société est cruellement enragée face à n’importe quelle différence qui lui est opposée. »

Publicités

Read Full Post »

Je pense qu’il serait intéressant de bien comprendre ce que veut dire l’expression :
« Une femme cougar ».
Il y avait cette plaisanterie avant,
lorsque l’on disait :
« Un homme qui aime les femmes est un Don Juan », « Une femme qui aime les hommes… une nymphomane».
Aujourd’hui encore un homme mature qui sort avec « une petite jeune » est…???…
Une femme mature qui sort avec « un petit jeune » est une femme cougar !
Le cougar est une panthère qui sort la nuit pour chasser .
Une femme cougar est une femme qui sort la nuit…pourchassée.
Une femme qui, sans aucun doute, tente d’échapper au pouvoir de l’ homme et qui ressent un grand besoin d’amour. Préférant ainsi être avec un jeune qui ne prendrait pas le pouvoir sur elle, qui ne déciderait pas à sa place et ne la priverait pas de liberté .
Les femmes cougars ressembleraient bien à ces femmes échappées d’hommes pervers , narcissiques ou non, et qui pour ces motifs préfèrent se réfugier dans les bras d’un amour insouciant.
Une autre façon d’échapper aux bourreaux qu’elles ont malencontreusement croisé sur leur route.
Souhaitons leur bonne chance à condition bien sûr qu’elles ne restent pas prisonnière de leur liberté !

Read Full Post »

Difficile de répondre à Isabelle  les crèmes pour la peau sont géniales Isabelle !

Un homme bien c’est évidement celui qui nous convient, encore faut-il savoir ce qui nous convient et pour cela, encore faut-il savoir qui nous sommes.

S’il ressemble à mon père c’est un homme bien, si je pensais que mon père était un homme bien… non, c’est bien là le piège.

Un père est peut être un homme mais avant tout il est père, aucun homme ne saurait donner à une femme comme un père pourrait le faire.

Second piège, nous allons, sans le savoir, vers ce que nous connaissons. Hors, ce que nous connaissons ne nous convient pas nécessairement.

Alors, pourquoi est-ce qu’il y aurait une définition de «l’homme bien » ?

Les vraies questions sont : Pourquoi ai-je peur d’aimer ? Pour l’avoir trop été… ou pas assez ?! Pourquoi vouloir tout maîtriser ? Par peur d’être aimé ! Je vous entends d’ici, dire : « Mais non, c’est ridicule ! » Mais réfléchissez, quand on est seule et malheureuse on a rien à perdre ! Aimer, c’est la peur au ventre, c’est l’inquiétude, l’inconnu…

Alors, c’est quoi un homme bien ? Celui qui saura vous faire passer tout cela dans un havre de douceur et si vous ne comprenez pas tout, écoutez votre cœur, à l’opposé de la raison, il se trompe rarement.

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :