Feeds:
Articles
Commentaires

Posts Tagged ‘abandon’

Noël est dans quelques jours et déjà chacun prépare la fête ou tente de s’en dérober ou pire encore on est prêt à se jeter sous une bonne couette juste pour oublier.
Alors que ce passe t-il à Noël ?
Un beau sapin pour les petits et un grand voyage en arrière pour les plus grands.
Noël fait parti des dates marquantes de l’année et chacun va revivre les émotions tel qu’elles ont été enregistrées dans la mémoire de notre enfance.
Aussi, si pour les uns Noël reste une véritable fête pour d’autres cela représente tristesse et abandon…
Alors Noël est une fête à faire renaître à sa façon. Pour ceux qui suivent la tradition et hélas pour eux qui n’auront pas connu cette joie du père Noël. Et là encore notre enfance nous enferme dans ses souvenirs.
Et j’ajouterai…
Noël n’est pas, à l ‘origine, une fête religieuse comme certains le pensent, Noël est la fête de la lumière où la tradition était de brûler une branche de sapin ce qui s’est transformée à mettre des bougies allumées sur un sapin puis des guirlandes de lumières et maintenant des leds !
C’est pourquoi Noël doit être fête de partage de lumière et de couleur aussi je vous souhaite à tous une excellente soirée et si un jour ce Noël a été , pour vous, source de tristesse… frappez à la porte de vos voisins, il y a bien quelqu’un qui vous recevra à sa table pour partager et vous faire oublier…
Toute notre équipe vous souhaite une belle soirée de bougies et de lumière et un bon Noël.

Read Full Post »

Évidemment il est facile de comprendre que le ressenti d’abandon provient de deux phénomènes :

– d’un choc émotionnel d’abandon réel,

– d’un besoin d’être constamment dans le partage,

Aussi le surdoué est dans ce besoin de partage et d’échange constant avec l’autre.

Les personnes égoïstes souffrent rarement de ce syndrome puis qu’elles partagent tout avec elle-même !

Mais le surdoué est tellement ancré dans cette peur omniprésente de l’abandon, qu’il finit même par ne plus en être conscient.

Chacun de ses actes, de ses propos lui sont, en partie, dictés par cette peur.

Comment s’imposer, comment assumer une différence quand on se persécute soit même dans sa propre peur ?

Et pourtant on adore les surdoués, au point même de les emprisonner

( prochain sujet )

Alors pourquoi cette persécution abandonnique mise en place par nos soins ?

Lacan nommait nos parents « les grands Autres », venait ensuite « les petits autres ».

Et, bien sûr, si « les grands Autres » ne nous ont pas acceptés, pourquoi les autres le feraient-ils ?

Isolé dans la peur de perdre ceux que nos aimons et l’angoisse de ne vivre que pour soi, hors partage…la peur nous guette et pour s’en échapper nous allons emprunter tous les rôles que vous voulez ; mais surtout, de grâce, ne nous abandonnez pas!

Ceci était la dernière discussion au dîner entre surdoués.

Alors je dirais, encore et encore ( sèches tes larmes ) :

« Mieux vaut se sentir abandonné pour ce que nous sommes, plutôt que d’être aimé pour ce que nous ne sommes pas ! »

Read Full Post »

%d blogueurs aiment cette page :